Football : PSG vs OL, quand l'art de négocier des dates fait date !

Publié: janv. 25 , 2016
Auteur: Xavier Debril

Comme l’explique Louis Berenger dans un article publié sur footmercato.fr le 22/01/16, décidemment en février, l’heure n’est pas à l’hibernation pour le PSG ! En effet, le club parisien devrait affronter l’Olympique Lyonnais en 8e de finale de Coupe de France, le 10 février prochain. « Une rencontre délicate à gérer pour le club de la capitale qui se déplacera à Marseille quelques jours plus tôt (le 7 février), avant de recevoir le LOSC (13 février) et surtout Chelsea en Ligue des Champions (16 février) ».

Devant un calendrier aussi chargé, Laurent Blanc, l’entraineur du PSG a de quoi attraper un torticolis pour trouver de la tête la lucarne qui va permettre à son équipe de bien se préparer à tous ses rendez-vous. Jean-Michel Aulas, président de l’OL, sensible aux arguments du coach parisien, était prêt à repousser la rencontre. Une option qui permettrait aux Parisiens de demander à avancer leur rencontre face au LOSC au vendredi 12 février, afin de se préparer dans les meilleures conditions pour leur huitième de finale aller face à Chelsea.

Ainsi "Jean-Michel Aulas avait proposé de reporter au 24 février le huitième de finale de Coupe de France entre le PSG et l’OL (lequipe.fr, cliquez ici) mais à condition que la rencontre ait lieu à Lyon et non au Parc des Princes et avec l’arbitre initialement prévu L’entraîneur parisien n’avait pas donné suite à cette suggestion de Jean-Michel Aulas, qui a moyennement apprécié.

En attestent ses propos repris aujourd’hui lundi toujours dans lequipe.fr  : «S’ils avaient été honnêtes, ils auraient dit qu’ils voulaient battre Lyon et nous prendre pour des poireaux,a lâché dimanche soir le président lyonnais.Dans ce cas, ma proposition n’est pas satisfaisante. Mais s’ils veulent venir jouer mercredi après-midi, c’est toujours valable. C’est la bonne solution quand on a envie d’être fair play…» Quoiqu’il en soit, «JMA» a assuré qu’il serait à Paris pour «encourager le PSG contre Chelsea».

L’analyse de Scotwok France 

Donnez-leur ce qu’ils veulent mais à vos conditions ! Et mettez un prix sur la demande… Encore faut-il que ces conditions, comme le prix, soient acceptées par la partie adverse…

Ce qui ne semble pas être ici le cas… Cette négo tournerait-elle en rond (comme un ballon) pour des personnes qui aiment aller droit au but ? Sortie du « corner » à suivre dans les colonnes de l’Equipe.

 


PARTAGEZ

blogAuthor

À propos de l'auteur:

Xavier Debril
No bio is currently avaliable

Actualités:

Toucher : est-ce viser juste ?

Durant une négociation, certaines personnes ont des attitudes plus tactiles que d’autres… Le fait de vous toucher l’épaule ou le bras peut-il avoir influer vos décisions, vos choix, vos concessions ?

SCOTWORK REUNION



REUNION
+262 6 92 32 01 62
info.re@scotwork.com
Suivez-nous